Danielle Park, étudiante au lycée Paramus et informaticienne, détient son prix pour les aspirations en informatique du Centre national pour les femmes et les technologies de l'information.

Publier un livre : cochez. Contribuez à la recherche d’un journal dirigé par Harvard : cochez. Lancer un camp d’informatique pour les jeunes : check.

Ce n’est pas tout ce que Danielle Park, junior de Paramus High School, a accompli l’année dernière. Elle a été couronnée l’une des 40 lauréates nationales, la seule du New Jersey, au National Center for Women and Information Technology’s Award for Aspirations in Computing.

Les prix récompensent les lycéennes, genderqueer ou non binaires à travers les États-Unis qui excellent et souhaitent progresser dans la technologie et l’informatique. Sur plus de 3 500 candidats, le centre a choisi 360 mentions honorables ainsi que 40 lauréats nationaux. Park a reçu une bourse d’études, un MacBook et d’autres appareils qu’elle peut utiliser pour poursuivre ses études technologiques.

Park ne s’attendait pas à remporter le prix national la première fois qu’elle a postulé, un sentiment qu’elle a attribué au “syndrome de l’imposteur” auquel les femmes et les personnes de genres divers dans les domaines STEM sont souvent confrontées.